image pacte

Le spécialiste sur le pacte d'associés

Je m'informe
Je télécharge un modèle
Je consulte un avocat

5 conseils pour rater son association !

Mis à jour le 30 Décembre 2013
un bon associé permet de bien démarrer son projet

Vous avez un projet de création d’entreprise ? Nous vous donnons dans cet article toutes les clés pour rater votre association. Vous cherchez un associé pour créer votre boîte ? Ce n’est pas chose simple. Plusieurs éléments peuvent faire de votre association un échec, nous vous les listons dans cet article.

1)    Mal choisir son associé

Se tromper de profil : des profils non-complémentaires

Le premier point qui peut faire de votre association un échec est de mal choisir le profil de votre associé. En effet, on répète constamment que le plus important dans un projet ou dans un business plan c’est la complémentarité de l’équipe. Elle est très importante car deux associés ne peuvent être confinés à des tâches similaires, vous risquez de vous marcher sur les pieds et c’est le début des mésententes. Par exemple, on voit souvent des équipes de 3 personnes, composées d’un graphiste / designer, d’un commercial / marketing et d’un développeur / technique. Cela permet d’avoir des équipes ou chacun à une compétence différente et donc une vraie complémentarité.

Ne pas connaître la personne

Savoir avec qui l’on va travailler est primordial car ce n’est pas une fois que les statuts sont signés qu’il faut se dire que finalement ça ne va pas le faire.. car vous ne supportez pas la personnalité de votre associé. Pensez à l’entreprise Michel & Augustin. Avant de monter leur entreprise, pour savoir s’ils étaient capables de travailler ensemble, ils se sont lancés dans un plus petit projet, à moins forts enjeux, la rédaction d’un guide sur les boulangeries de Paris. Cela leur a permis d’apprendre à travailler ensemble, et le projet se déroulant bien ils se sont décidés à s’associer pour créer Michel & Augustin. C’est une bonne pratique dans la mesure où l’on sait mieux avec qui l’on travaille et on a une meilleure idée de qui est son associé, quelles sont ses qualités et quels sont ses défauts ! Se lancer directement dans le grand bain de l’entrepreneuriat sans connaître la personne avec qui l'on s'associe est risqué !

Une vision trop différente

Une vision trop différente entre les associés peut également porter voter association à la perte. Pourquoi « trop différente », parce qu’il n’est pas forcément mal d’avoir une vision quelque peu différente, cela permet d’être contredit, de se remettre en question, de réfléchir et d’être plus créatif, là où des visions trop différentes peuvent simplement créer un désaccord.

2)    Confondre associés et salariés

Chercher un exécutant

Une autre erreur faite par les entrepreneurs en devenir est de chercher un exécutant plutôt qu’un réel associé. En effet, ce n’est pas parce que vous partagez des parts sociales avec quelqu’un que cela en fait un vrai associé. S’il n’a pas son mot à dire et qu’il n’est qu’un simple exécutant, cela ressemble plus à de la main d’œuvre bon prix qu’à un associé !

L’associé doit apporter quelque chose au projet

Un associé doit être une vraie composante de votre société et apporter quelque chose de concret dans la construction de celle-ci. Il doit pouvoir apporter des éléments qui viendront enrichir et améliorer votre idée de base. Si vous n’acceptez pas ce point et préférez faire votre projet tout seul, dirigez-vous plutôt vers un salarié, qui exécutera vos choix stratégiques !

3)    Un associé à mi-temps

Un associé à temps plein et l’autre à mi-temps

Un autre point qui peut être problématique dans une association est la différence d’engagement des associés dans le projet. Si un des associés travaille jours et nuits sur le projet alors que l’autre garde son job et n’y consacre que 2 heures par jour, pour le même nombre de parts, cela peut vite devenir très problématique et créer des tensions entre associés ! Sauf si vous vuos êtes mis au clair sur ce point dès le début. 

4)    S’associer avec un proche

Mêler vie privée et vie professionnelle

S’associer avec un proche peut paraitre être une bonne idée à première vue. En effet, vous connaissez bien la personne, et savez que vous pouvez normalement lui faire confiance. Mais attention, il est difficile de mêler sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Nous n’attendons pas la même rigueur de chacun suivant les situations, et les affinités entre proches peuvent biaiser la bonne communication qu’il doit y avoir entre associés. Parfois, il est plus difficile de dire des vérités à ses proches qu’à des collègues de travail.

5)    Ne pas rédiger de pacte d’associés

Qu’est-ce que c’est ?

Le pacte d’associés et un document extra-statutaire, qui permet de poser sur papier les modalités d’association, comme la répartition des bénéfices, ou le partage des responsabilités dans l’entreprise. C’est un moyen de discuter avant de vraiment se lancer, aborder de nombreux sujets liés à l’association et donc de discuter avant que les problèmes ne soient déjà présents.

Pourquoi en rédiger un ?

Le pacte d’associés est signé par les associés de la société et sert de document de référence en cas de mésentente. Il permet donc de mettre fin à certaines querelles car il a été discuté et signé et donc accepté par les associés préalablement (normalement) aux conflits. PLus que tout, il permet de discuter des relations entre associés et prévenir les conflits avant que ceux ci n'émergent. 


 Vous avez aimé cet article ? Paratgez-le sur les réseaux sociaux !

Catégorie: 

Ajouter un commentaire