image pacte

Le spécialiste sur le pacte d'associés

Je m'informe
Je télécharge un modèle
Je consulte un avocat

Chercher et bien vivre sa relation d'associés

Réussir le choix de son associé

asscies et heureux

Chercher et choisir son associé est un parcours périlleux. Quelque soit le projet, sa réussite dépendra de la qualité de la relation entre les associés. Dominique Amblard et Marie Laure Voisard ont co-écrit un livre, Associés et... heureux ! : Oser tout aborder pour durer, pour le 10ème anniversaire d’Amvoilure et donnent des conférences sur ce sujet. Ils sont entrepreneurs et couple à la ville. Les auteurs ont créé ensemble, en 2001, Amvoilure, un cabinet de coaching en management, en 2001. Depuis 11 ans, ils accompagnent, en individuel ou collectif, des associés, des créateurs et des responsables d’entreprises dans leurs étapes de développement. Ils interviennent dans divers réseaux et clubs de créateurs, repreneurs, dirigeants. Ils nous présentent ici leur livre et leurs conseils pour bien choisir votre associé et bien faire vivre cette relation. 

 

Bien choisir son associé

Avant de choisir un associé, nous vous recommandons de vous mettre au clair seul ou avec l’aide d’un professionnel :
  • sur votre projet d’entreprise, vos objectifs, vos besoins…
  • avec vous-même : qui êtes vous, comment vous fonctionnez, vos valeurs, vos atouts et vos manques, vos priorités personnelles et professionnelles.
  • sur ce que vous attendez d’un associé : ses valeurs, son réseau, ses compétences, son expérience, son apport, sa personnalité …
Vous pourrez ainsi vous mettre en recherche d'un associé. N'oubliez pas de travailler ensemble sur une mission test pour évaluer le niveau de compétences de l'associé potentiel, son niveau d’expérience et son comportement pour valider la compatibilité.

Il faut ainsi éviter de
  • Se précipiter : ne pas prendre le temps de se connaître, de partager le projet et les objectifs, de travailler ensemble.
  • Oublier de prendre sa place d’associé : être en admiration devant l’autre, se dévaloriser, ne pas oser tout aborder même les points sensibles (l’argent, le pouvoir, l’organisation, le fonctionnement au quotidien….).
  • Négliger ses alertes internes (toutes les informations que nous recueillons par notre ressenti, nos intuitions, nos sensations, nos émotions, nos pensées fugitives) et ne pas vérifier les hypothèses qu’elles émettent.
 
En revanche, contrairement à la pensée commune, vous pouvez tout à fait vous associer avec votre femme, votre mari ou un ami mais il faudra  :
  • Vérifier que c’est un vrai choix et non une obligation par loyauté ou fidélité
  • Appliquer les mêmes règles que dans une entreprise
  • Accepter que les frontières vie professionnelle/vie privée soient poreuses. Cela a des inconvénients et des avantages.
​La recherche d'associé doit donc être réfléchie, patiente et sereine. 

 

Le pacte d'associé pour gérer la relation entre associés

Il faut signer un pacte d'associé car il permet de se projeter dans l’avenir et d’oser aborder les risques de toutes natures qui peuvent se présenter. Il clarifie et pose les règles nécessaires au bon fonctionnement de l’activité et de la relation. Il propose des solutions en cas de désaccord. Des imprévus surgiront toujours et, grâce à ce dialogue initié, les partenaires seront en mesure de mieux y faire face.
Nous avons vu de nombreux cas où deux entrepreneurs ont vu leur projet mis en danger car ils n'avaient pas signé de pacte d'associé. Par exemple,
  • Un associé a utilisé la marge réalisée en 4 mois, pour renflouer une de ses sociétés. Il refuse de vendre ses parts et de quitter la société ce qui crée un blocage.
  • Un avocat qui s’est associé sans suffisamment auditer et formaliser le fonctionnement du cabinet se trouve confronté à de multiples difficultés (salaires démesurés par rapport aux résultats, frais personnels exorbitants, calcul de la marge irréaliste etc), il quitte l’association sans récupérer sa mise initiale et le prix de son travail.

Le livre : Associés et… Heureux ! Oser tout aborder pour durer 

D’après les statistiques, 50% des entreprises disparaissent au bout de 5 ans (source APCE). Derrière les raisons officielles (erreurs de stratégie, mauvais produit, fautes de gestion, faiblesse commerciale…), nous avons constaté qu’elles étaient accentuées par des difficultés de communication entre associés qui réduisent la dynamique d’entreprendre. Ce livre s’adresse aux responsables de TPE, PME, créateurs, artisans, commerçants, professions libérales. Il permet une réflexion sur l’association future ou en cours. Il a été écrit à partir de notre expérience d’associés depuis 10 ans, au sein du cabinet Amvoilure, et celle de clients que nous accompagnons.

Après votre recherche d'associés, il sera important d’investir dans la relation d’associés au même titre que dans le commercial, la production, le financier…. Investir c’est être attentif à la qualité des échanges sur tous les aspects d’une association professionnelle que ce soit la répartition des parts, des rôles, de l’argent, les rythmes, la concurrence, la compétition, le pouvoir, les conflits… à l’association en famille ou en couple. Oser dire les choses, même celles qui fâchent, dédramatiser et libérer l’énergie d’entreprendre
 

Un conseil final sur les associés

Le bon associé est celui qui vous convient et à qui vous convenez. Chaque association est unique. Communiquer est la meilleure méthode pour réussir son association, c’est cela investir dans la relation. A chaque équipe de trouver son modèle, celui qui marche pour elle en pratiquant un dialogue régulier et des réajustements. N'oubliez jamais de :
  • Entretenir le plaisir de travailler ensemble,
  • Accepter d’être remis en cause,
  • Ne pas réagir à chaud sur le coup de l’émotion et prendre le temps de la réflexion pour les décisions importantes,
  • S’accorder sur des petits changements,
  • Savoir que rien n’est définitif.
 
 

Ajouter un commentaire